Cardiologie-Chir vasculaire
Physiopathologie et circonstances de l’angor de Prinzmetal?

vasoconstriction importante coronaire (spasme)
souvent sur terrain de sténose athéromateuse de sévérité intermédiaire (30-60%)
avec ischémie myocardique transitoire particulièrement sévère (souvent transmurale)
parfois artères coronaires d’aspect normal à la coronarographie :
sujets plus jeunes
avec autres symptômes vaso-spastiques (syndrome de Raynaud)
et tabagisme (rôle aggravant)
enfin, parfois à l’occasion d’un SCA