Cardiologie-Chir vasculaire
Quel est le retentissement hémodynamique, et physiologique, du rétrécissement aortique?

diminution de surface de l’orifice aortique
résistance à l’éjection ventriculaire
gradient systolique de pression ventriculo-aortique
donc hausse des contraintes pariétales (loi de Laplace)
entraîne réplication des cellules myocardiques
avec hypertrophie pariétale du VG
donc souvent conservation de la performance systolique (Loi de Laplace)
mais dysfonction diastolique
`